Liz Truss : le consensus économique depuis 1997 est responsable des malheurs du Royaume-Uni – pas moi

[ad_1]

Liz Truss imputera les problèmes économiques du Royaume-Uni à « 25 ans de consensus économique » alors qu’elle redouble d’efforts sur les propositions politiques qui ont contribué à déclencher la crise financière et qui lui ont valu d’être évincée de Downing Street après seulement 49 jours.

L’ancienne Première ministre prononcera un discours à l’Institut pour le gouvernement lundi, presque exactement un an après le « mini-budget » de son gouvernement, qui a provoqué la chute de la livre sterling et finalement conduit à sa chute.

S’exprimant quelques jours après l’annonce d’une contraction de l’économie britannique de 0,5 % en juillet, Truss dira que les problèmes économiques actuels du Royaume-Uni ne sont pas de sa faute.

« Je crois que la raison des problèmes que nous avons, ce sont les 25 années de consensus économique qui nous ont conduits à cette période de stagnation », dira-t-elle, selon des extraits de son discours communiqués à l’avance. « Et je pense qu’il est essentiel que nous comprenions cela et que nous brisions ce consensus économique, si nous voulons éviter des problèmes pires à l’avenir. »

Truss ajoutera : « Certains disent qu’il s’agit d’une crise du capitalisme – que les marchés libres en sont responsables. Mais cela n’est pas confirmé par les faits. Tout à fait le contraire est vrai. Le fait est que depuis l’élection du gouvernement travailliste en 1997, nous avons évolué vers une social-démocratie plus corporatiste en Grande-Bretagne que nous ne l’étions dans les années 1980 et 1990. »

Truss a passé les derniers mois à tenter de réhabiliter sa réputation politique après sa période mouvementée au poste de n°10 – le mandat le plus court jamais enregistré pour un Premier ministre.

La semaine dernière, elle a accordé une interview au Mail on Sunday dans laquelle elle accusait la Banque d’Angleterre et l’Office for Budget Responsibility de faire partie d’une « orthodoxie qui se déplaçait progressivement vers la gauche ». Dans son discours de lundi, elle dira : « Les économistes du libre marché sont partis occuper des emplois lucratifs dans la City, permettant aux institutions universitaires et aux groupes de réflexion d’être capturés par la gauche. »

Les opposants de Truss ont réagi à la nouvelle du discours en renouvelant leurs critiques à l’égard de son poste de Premier ministre. Daisy Cooper, la leader adjointe des libéraux démocrates, a comparé le discours à « un pyromane donnant un discours sur la sécurité incendie », tandis que le parti travailliste a exhorté son successeur, Rishi Sunak, à bloquer sa liste d’honneurs prévue pour sa démission.

L’ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a déclaré que Truss avait créé « l’Argentine sur la Manche » et non « Singapour sur la Tamise ». Carney était à Montréal samedi au Sommet mondial d’action pour le progrès et a fait ce commentaire en faisant référence à l’incapacité historique de l’Argentine de rembourser ses dettes et au mini-budget de réductions d’impôts non financés de Truss.

Truss écrit un livre sur son mandat intitulé Ten Years To Save the West, qui devrait sortir au printemps prochain. Mais d’autres détails sur cette époque sont apparus ce week-end dans des extraits d’un livre à venir du rédacteur politique du Telegraph, Ben Riley-Smith.

Selon le livre, de hauts responsables du No 10 et du Trésor ont dû intervenir pour persuader Truss d’abandonner bon nombre de ses politiques après avoir été avertis par les dirigeants de la ville que le Royaume-Uni entrerait dans une crise financière d’ici quelques jours si elle ne le faisait pas.

Des extraits ont révélé que plusieurs personnes au sommet du gouvernement – ​​dont le nouveau secrétaire permanent au Trésor, James Bowler, et le secrétaire du cabinet, Simon Case – ont été convoquées au cours d’une seule journée en septembre dernier pour l’avertir des conséquences potentielles de sa décision. Stratégies.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*