Le prince Harry peut intenter une action en justice contre l’éditeur du Daily Mail, selon le juge

[ad_1]

Le prince Harry semble prêt à se battre devant les tribunaux avec l’éditeur du journal The Daily Mail au Royaume-Uni.

La demande de dommages-intérêts déposée par la famille royale britannique suite à des allégations de collecte illégale d’informations peut être jugée, a statué vendredi un juge de la Haute Cour.

Comme le rapporte la BBC, le prince Harry fait partie d’un groupe de personnalités de premier plan, dont Sir Elton John, David Furnish, Sadie Frost, Liz Hurley et Sir Simon Hughes, qui ont intenté une action en justice contre Associated Newspapers Limited (ANL). Le groupe a accusé l’éditeur de multiples « violations flagrantes de la vie privée », telles que l’embauche d’enquêteurs privés pour placer des appareils d’écoute à l’intérieur des voitures, l’écoute d’appels téléphoniques et l’obtention malhonnête d’informations médicales et financières.

Associated Newspapers a nié toutes les allégations. Lors des audiences de mars, ses avocats ont fait valoir que les plaintes – qui remontent à 1993 – avaient été déposées « beaucoup trop tard », a rapporté The Guardian. Le journal a ajouté que David Sherborne, représentant le prince Harry et d’autres, a déclaré que la tentative d’Associated Newspapers de faire rejeter les allégations était aussi « ambitieuse que peu attrayante » et que les membres du groupe avaient chacun un « argument convaincant ».

Dans une décision rendue aujourd’hui, le juge Nicklin a déclaré qu’Associated Newspapers n’avait « pas été en mesure de porter un coup fatal aux affirmations d’aucun de ces demandeurs ».

La décision d’aujourd’hui signifie probablement que le prince Harry comparaîtra à nouveau en personne devant le tribunal après sa comparution devant le tribunal en juin pour une affaire distincte de piratage téléphonique contre Mirror Group Newspapers. Cette comparution devant le tribunal était la première fois qu’un royal haut placé était contre-interrogé devant un tribunal depuis le 19e siècle.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*