« Je te verrai prochainement. » Chaque film de destination finale, classé

Faisant ses débuts au tournant du millénaire, Destination finale a rapidement coupé en deux, empalé et décapité pour se frayer un chemin vers une place parmi les meilleures franchises d’horreur. S’étendant sur cinq films (avec un sixième en préparation), chacun des films commence toujours par un désastre de haut niveau, comme un accident d’avion ou un déraillement de montagnes russes, et montre les effets dévastateurs d’un tel accident. Mais tout cela n’était qu’une prémonition du futur, et alors que le protagoniste se sauve lui-même et sauve les autres du désastre, il apprend que la Mort n’aime pas être trompée.

VIDÉO COLLIDER DU JOUR

DÉFILEZ POUR CONTINUER AVEC LE CONTENU

Ce qui rend Destination finale tellement génial, et ce pour quoi tout le monde connaît la série, ce sont ses scènes de mort. Plutôt que de présenter un méchant masqué, le méchant de cette franchise est la Faucheuse elle-même. La mort fait ses victimes à la suite d’accidents anormaux, avec le meilleur Destination finale décès utilisant des réactions en chaîne avec un effet dévastateur et horrible. Mais avec une franchise qui a été aussi remarquablement cohérente que Destination finalecomment chaque film se compare-t-il les uns aux autres ? Le meilleur Destination finale le film aura le mélange parfait de sensations fortes, de frissons et de scènes de mort créativement méchantes. Et même si tous les films sont bons, certains sont géniaux, et au moins un est déjà emblématique.

5 « La destination finale » (2009)

Réalisateur : David R. Ellis

Image via Warner Bros.

Rien n’inspire repos et détente comme regarder les pilotes de NASCAR rouler à des vitesses défiant la mort, et c’est ce que Nick (Bobby Campo) et ses amis se retrouvent par un bel après-midi ensoleillé. Mais lorsque Nick a une vision des voitures s’écrasant et envoyant des débris mortels dans la foule, il rassemble ses amis et quitte le stade aux côtés d’étrangers. Mais la mort n’aime pas être trompée et elle se précipite bientôt vers les survivants comme une voiture incontrôlable.

La destination finaleest unanimement reconnu comme étant l’entrée la plus faible de la série, un quatrième film inutile qui a ruiné une grande trilogie. Les morts sont les pires et les moins inspirées de la franchise, une partie du jeu des acteurs est discutable et sa courte durée de 82 minutes signifie qu’il ne s’arrête jamais pour reprendre son souffle et inciter le public à prendre soin de ses personnages. Même le pire Destination finale Le film est toujours agréable, cependant, et c’est une façon amusante et insensée de tuer le temps alors que Death enregistre un tour meurtrier.

La destination finale
Date de sortie
26 août 2009

Directeur
David R.Ellis

Casting
Bobby Campo, Shantel VanSanten, Nick Zano, Haley Webb, Mykelti Williamson, Krista Allen

Notation
R.

Durée
82

Regarder sur Max

4 « Destination finale 3 » (2006)

Réalisateur : James Wong

Ryan Merriman et Mary Elizabeth Winstead dans le rôle de Kevin et Wendy criant de peur alors qu'ils montaient sur des montagnes russes dans Final Destination 3
Image via Warner Bros.

À la veille de l’obtention de leur diplôme d’études secondaires, les lycéens passent la dernière nuit de leur adolescence à chasser les sensations fortes dans un parc d’attractions. Alors qu’ils sont enfermés dans des montagnes russes défiant la gravité, le manège s’effondre rapidement et plonge ses occupants vers la mort. Wendy (Mary Elizabeth Winstead) parvient à se sauver elle-même et quelques-uns de ses camarades de classe, mais ils sont destinés à rester jeunes pour toujours alors que la Mort revient pour les récupérer.

Destination finale 3 ça semble un peu stéréotypé après les deux premiers films, la série marchant sur une ligne fine entre l’auto-parodie et le camp. Les sensations fortes innovantes qui ont fait le succès de la franchise ont presque disparu, remplacées par des scènes de mort de plus en plus élaborées et horribles, aussi divertissantes qu’absurdes. Cependant, cela reste très amusant et un joli retour aux films pour adolescents des années 2000. Winstead est le plus fort des protagonistes de la série et offre les premiers signes de son talent d’actrice tout en étant soutenue par un casting divertissant qui joue parfaitement leurs personnages clichés. Parmi les plus remarquables figurent le couple emo sarcastique et les besties pétillantes Ashley (Chelan Simmons) et Ashlyn (Cristal Lowe), dont la mort via des lits de bronzage reste l’une des plus brutales et mémorables de la série.

Destination finale 3
Date de sortie
9 février 2006

Directeur
James Wong

Casting
Mary Elizabeth Winstead, Ryan Merriman, Kris Lemche, Alexz Johnson, Sam Easton, Jesse Moss

Notation
R.

Durée
92

Regarder sur Max

3 « Destination finale » (2000)

Ali Larter, Devon Sawa et Kerr Smith dans le rôle d'Alex, Claire et Carter blottis ensemble dans Final Destination
Image via New Line Cinema

Celui qui a tout déclenché, Destination finale commence par une explosion d’avion qui tue tout le monde à bord, y compris une classe de français d’un lycée en voyage à Paris. Cependant, Alex (Devon Sawa) a une vision de la catastrophe avant qu’elle ne se produise et est éjecté de l’avion aux côtés de cinq camarades de classe et de leur professeur. Bien qu’on leur ait donné une seconde chance, les survivants commencent à mourir dans des accidents anormaux, et Alex se rend compte que la mort vient récupérer ce qui lui est dû, et il essaie de trouver un moyen de les sauver tous une fois de plus.

Arrivant à une époque où le genre de l’horreur se noyait Crierdes clones, Destination finale était une bouffée d’air frais en abandonnant le trope du tueur masqué pour un méchant invisible et inévitable qui peut frapper à tout moment. Cette version audacieuse de la formule slasher donne naissance à l’un des meilleurs films slasher de tous les temps. Le film reste frais aujourd’hui, avec une narration serrée, un casting de visages familiers et une intrigue rafraîchissante. La première Destination finale a été surpassé par deux de ses suites en termes de qualité et de durabilité, mais il reste un favori des fans qui a incité les gens à remettre en question chacune de leurs actions après le visionnage. Vérifiez toujours la présence de bus dans les deux sens avant de traverser la route.

Destination finale
Date de sortie
17 mars 2000

Directeur
James Wong

Casting
Devon Sawa, Ali Larter, Kerr Smith, Kristen Cloke, Daniel Roebuck, Roger Guenveur Smith

Notation
R.

Durée
98

Regarder sur Max

2 «Destination finale 5» (2011)

Réalisateur : Steven Quale

Nicholas D'Agosto, Emma Bell et David Koechner dans le rôle de Sam, Molly et Dennis ont l'air effrayés dans Final Destination 5
Image via Warner Bros. Entertainment

Qu’y a-t-il de pire que d’être obligé de partir en retraite de travail avec le bureau ? Cette même retraite est interrompue lorsque le pont sur lequel votre bus voyage s’effondre et tue tout le monde à bord. Sam (Nicolas D’Agosto) évite la tragédie avec ses collègues, grâce au gadget de la franchise consistant à avoir une vision opportune avant la catastrophe. Bien sûr, la Mort ne tardera pas à revenir et à mettre à terre cette entreprise et ses employés.

Si La destination finale j’avais l’impression que la série était à court d’idées, Destination finale 5a ramené la franchise à sa pertinence car elle fournit l’une des entrées les meilleures et les plus originales de la série. L’effondrement du pont d’ouverture est une merveille à voir, tandis que les morts créatives constituent un grand pas en avant par rapport au dernier film. Avoir les personnages comme collègues de travail est également un changement agréable par rapport aux adolescents et aux étrangers qui figuraient dans les autres entrées. Destination finale 5 se termine par une tournure imprévisible et choquante qui l’élève instantanément au sommet des entrées de la sagamettant en scène sans doute la mort la plus traumatisante de la saga.

Destination finale 5
Date de sortie
12 août 2011

Directeur
Steven qui

Casting
Nicholas D’Agosto, Emma Bell, Miles Fisher, Ellen Wroe, Jacqueline MacInnes Wood, PJ Byrne

Notation
R.

Durée
95

Regarder sur Max

1 « Destination finale 2 » (2003)

Réalisateur : David R. Ellis

Keegan Connor Tracy dans le rôle de Kat Jennings avec une pipe près de la tête dans Final Destination 2
Image via New Line Cinema

Tout le monde sait Destination finale 2, car c’est la cause de l’anxiété collective des millennials à la vue d’un camion en rondins sur la route. Road trip avec ses amies, Kimberly’s (A.J. Cook) les vacances sont écourtées après avoir évité de peu un horrible carambolage sur une autoroute très fréquentée. Hantée par le sentiment que la terreur n’est pas encore terminée, les craintes de Kimberly se réalisent lorsque ceux qu’elle a sauvés sont sauvagement tués avant qu’un survivant du premier film ne revienne pour tenter de l’aider à sauver ceux qui restent.

L’accident de voiture d’ouverture est un exploit incroyable de cascades et le Destination finaleC’est le couronnement de la réussite, au point qu’elle figure parmi les plus grandes scènes de catastrophe jamais filmées. Les décès dans Destination finale 2 sont également les meilleurs de la série et surpassent parfaitement les victoires du premier film grâce à plus de gore et à un ton plus ironique. Le résultat est l’une des meilleures suites d’horreur jamais réalisées ; Destination finale 2 établit l’équilibre parfait entre l’horreur choquante, l’humour et l’excitation. C’est le meilleur film de la série et l’un des meilleurs films d’horreur des années 2000, véritable joyau du cinéma millénaire qui ne fait que se bonifier avec le temps.

destination finale 2
Date de sortie
31 janvier 2003

Directeur
David R.Ellis

Casting
Ali Larter, AJ Cook, Michael Landes, David Paetkau, James Kirk, Lynda Boyd

Notation
R.

Durée
90

Regarder sur Max

SUIVANT : 10 films d’horreur les plus effrayants où vous ne voyez pas le monstre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*