Joanderson Brito Ninja Choke étourdit Jonathan Pearce

[ad_1]

Joanderson Brito peut exploiter la moindre ouverture.

Le représentant de Chute Boxe a fait un autre pas en avant dans la division poids plume de l’Ultimate Fighting Championship, en se débarrassant de Jonathan Pearce avec un starter ninja au deuxième tour de leur préliminaire UFC Fight Night 232, samedi à l’UFC Apex à Las Vegas.
Brito (16-3-1, 4-1 UFC) a tiré le rideau à 3:54 du deuxième tour
.

Après un premier tour compétitif, Pearce (14-5, 5-2 UFC) a semblé prendre les rênes avec un retrait, un ground-and-pound et un contrôle supérieur dans la strophe médiane. Brito a finalement construit une base, s’est remis sur pied et a attrapé l’étranglement alors qu’il se déplaçait pour s’échapper. Sa pression était puissante et vraie, et Pearce n’avait d’autre choix que de taper.

Pendant ce temps, Jose Johnson, produit de MMA des Twin Wolves, a maîtrisé Chad Anheliger, ancien de la série Contender de Dana White, avec un étranglement arrière nu au troisième tour de leur bataille des poids coq. Lors de sa première apparition depuis plus d’un an,

Anheliger (12-7, 1-2 UFC) a levé le drapeau blanc de la reddition à 4:49 du début du troisième tour
.

Johnson (16-8, 1-1 UFC) s’est appuyé sur des avantages de six pouces de hauteur et de sept pouces de portée dans toutes les phases, a démontré sa supériorité dans les mêlées et a ignoré quelques pinceaux face à l’adversité. Anheliger a exécuté un retrait dans la première minute du troisième tour, pour ensuite se heurter à un flot de coudes et de coups de poing courts d’un adversaire ingénieux avec un jeu de fond hyperactif. Johnson a finalement pris la première position après avoir abandonné un étranglement à guillotine peu judicieux, a progressé vers l’arrière et a serré l’étranglement de fin de combat.

Johnson, 28 ans, a remporté quatre victoires en cinq sorties.


Plus loin sous la carte, Christian Leroy Duncan, vedette de la Range Martial Arts Academy, a abattu Denis Tiuliulin avec
coudes et coups de poing de suivi au deuxième tour de leur altercation des poids moyens
. Remplacement à court terme de Cesar Almeida, Tiuliulin (10-9, 1-4 UFC) a vérifié à 4:24 du deuxième tour.

Duncan (9-1, 2-1 UFC) a épuisé le Russe lors du corps à corps au premier tour, puis a déployé toute son arme offensive au second. Il a déchiré Tiuliulin avec une série d’uppercuts de boxe sales à la fin de la période, l’a soutenu contre la clôture et l’a orné d’une paire de coudes debout des deux côtés. À partir de là, Duncan a lancé des coups de poing jusqu’à ce que le travail soit terminé.

Tiuliulin a perdu trois combats d’affilée.

Ailleurs, l’ancien tenant du titre des Olympus Fighting Championships, Michael Parkin, a conservé son record professionnel parfait intact avec une décision unanime et laborieuse contre Caio Machado dans une bagarre de trois rounds chez les poids lourds. Les trois juges en cage ont obtenu le même score : 29-28 pour Parkin (8-0, 2-0 UFC).

Machado (8-2-1, 0-1 UFC) a concédé plusieurs mises au sol au cours des deux premiers tours, creusant ostensiblement un trou dont il ne pouvait pas s’échapper. Parkin a fait son meilleur travail dans la strophe du milieu, où il s’est avancé vers un crucifix monté et a accumulé des points avec du sol et de la livre. Machado, 29 ans, a répondu au troisième tour, en se connectant avec des coups de corps sourds, un coup de tête partiellement bloqué et quelques genoux sautés. Rien de tout cela n’était suffisant pour produire la finition dont il avait besoin.

La défaite a mis fin à une séquence de sept victoires consécutives pour Machado.

Enfin, Jeka Saragih, finaliste de « Road to UFC », a repoussé Lucas Alexander avec des coups de poing au premier tour de leur confrontation poids plume. En surpoids pour le match de deux kilos,
le favori Alexander (8-4, 1-2 UFC) a succombé aux coups 91 secondes après le début du premier tour
.

Saragih (14-3, 1-1 UFC) a mangé quelques coups de pied dans les jambes et des une-deux précis du Brésilien mais a réussi à le faire tomber au sol. Alors qu’Alexandre se levait, son homologue indonésien a décoché un crochet droit brutal qui l’a fait asseoir au pied de la clôture. D’autres coups de poing ont suivi sur Alexander, hébété et sans défense, incitant l’arbitre Herb Dean à intervenir en son nom.

Saragih, 28 ans, a remporté six de ses sept derniers combats.

Dans d’autres actions, Ailin Perez (9-2, 2-1 UFC) a fait appel à des mises au sol, à des avancées de position et à des mouvements constants au sol pour capturer une décision unanime de Lucie Pudilova (14-9, 3-7 UFC) dans un match à trois. -l’inclinaison des poids coq féminins, obtenant des scores de 29-27, 29-28 et 29-28 de la part du pouvoir judiciaire au bord de la cage ;
un arrêt bâclé de l’arbitre Mike Beltran a abouti à un non-concours
entre Trey Ogden (17-6, 2-2 UFC) et Nikolas Motta (13-6, 1-3 UFC) – ce dernier était en bas des tableaux de bord et coincé dans un étranglement bras-triangle – 3:11 après le troisième tour de leur affaire légère; et l’ancien champion du Shoot Brazil Rafael Estevam (12-0, 1-0 UFC) ont perdu deux livres de poids mais ont devancé Charles Johnson (13-6, 2-4 UFC) par décision unanime dans un duo de poids mouches en trois rounds, faisant match nul 29. -28 points des trois juges.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*