Kilian Feldbausch – Le prochain jeune suisse

Avec Kilian Feldbausch, le prochain super talent est dans les starters en Suisse. Florian Heer a observé le jeune de 18 ans à Maspalomas.

Kilian Feldbausch à Maspalomas

Par Florian Heer de Maspalomas

La Suisse est célèbre pour ses paysages montagneux à couper le souffle, son délicieux chocolat et ses montres de première classe. Mais elle a aussi une place permanente dans le tennis de haut niveau. Roger Federer, Stan Wawrinka et Martina Hingis font sans aucun doute partie des personnalités les plus célèbres qui ont façonné le tennis professionnel de ces dernières décennies. Mais le pays alpin n’a pas non plus à se soucier de son avenir sportif. Les Suisses semblent bien positionnés dans les années à venir, notamment dans le tennis masculin.

Les jeunes stars comme Dominic Stricker, Leandro Riedi et Jerome Kym sont probablement désormais connues de tous les fans de tennis. Avec Kilian Feldbausch, un autre adolescent ouvre désormais grande la porte du circuit pro. Le Genevois de 18 ans a remporté son premier titre sur le circuit mondial de tennis ITF ce mois-ci à Boca Raton, aux États-Unis.

De la Floride à Grande Canarie

« J’ai déjà joué au swing sud-américain et j’ai affronté de bons joueurs. Je suis arrivé en Floride avec un bon rythme. « Enfin, terminer le tournoi en tant que vainqueur était bien sûr formidable », a expliqué le numéro 659 au classement mondial, qui participe cette semaine au eó Hotels Maspalomas Challenger avec beaucoup de vent arrière et qui est entré dans le peloton principal après les qualifications.

« Je suis un joueur solide, pas un John Isner avec un service dur. « J’essaie toujours de trouver une solution sur le terrain », explique Feldbausch à propos de son style de jeu. Cela signifie que la transition importante et souvent difficile du tennis junior au tennis masculin doit être accomplie le plus rapidement possible.

« Le Challenger Tour est un grand défi pour moi. Mais j’aime ça. «Il faut être fort physiquement et mentalement», affirme avec assurance l’adolescent qui, par ailleurs, donne une impression de calme et d’une extrême propreté.

Années juniors réussies et blessures

Dans sa jeunesse, Feldbausch a dû subir plusieurs revers liés à des blessures. Le droitier, qui a atteint une fois les demi-finales (Open d’Australie) et les quarts de finale à deux reprises (Wimbledon et US Open) lors des tournois juniors du Grand Chelem l’année dernière et s’est hissé à la cinquième place du classement junior, a à peine résisté. le printemps de cette année l’endroit. Après s’être cassé le pied à deux reprises, il n’a repris la tournée que fin juin.

«C’était une période difficile. J’ai perdu presque tous les matchs à mon retour. « Mais maintenant, j’ai repris confiance en moi et je suis en forme », déclare Feldbausch avec combativité.

La famille du tennis comme un grand soutien

Son environnement immédiat lui est particulièrement utile. Le Suisse romand est issu d’une famille de tennis. Son grand-père Franz Feldbausch a joué pour l’Allemagne lors de la Coupe Davis 1956, son père Michael Feldbausch a également concouru sous le drapeau allemand et a atteint la 706e place du classement mondial. La mère et entraîneuse de Kilian, Cathy Caverzasio, née en Suisse et qui a également représenté l’Italie au cours de sa carrière, a même atteint la 34e place du classement WTA en 1990.

« Mes deux parents m’entraînent. Ici à Maspalomas, mon oncle est à mes côtés car ma mère doit travailler à la maison. Cela m’aide beaucoup d’être en déplacement avec ma famille.

Ce soutien devrait également constituer la base d’une année à venir réussie. Ses objectifs pour 2024 correspondent à sa nature plutôt calme.

« J’ai très bien joué à la fin de cette saison et bien sûr, je veux continuer à m’améliorer », déclare Feldbausch comme modeste slogan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*