Sundance 2024 : Kristen Stewart, Saoirse Ronan et Steven Yeun en tête de la programmation

[ad_1]

De nouveaux films mettant en vedette Kristen Stewart, Saoirse Ronan et Steven Yeun seront présentés en avant-première au festival du film de Sundance le mois prochain, qui célèbre son 40e anniversaire.

La programmation du festival basé dans l’Utah propose un éventail de premières cinématographiques et télévisées qui mettent en valeur la « vitalité de la narration indépendante », dont près de la moitié proviennent de réalisateurs débutants.

Stewart, qui a déjà participé au festival pour Certain Women en 2016 et Lizzie en 2018, reviendra avec le thriller romantique des années 80 Love Lies Bleeding du réalisateur de Saint Maud Rose Glass. Le candidat aux Oscars incarnera un directeur de salle de sport qui tombe amoureux d’un bodybuilder, interprété par Katy O’Brian de The Mandolorian, avec de violentes conséquences.

L’acteur jouera également aux côtés de Steven Yeun dans Love Me, un film qui raconte la romance inhabituelle entre un satellite et une bouée qui se rencontrent en ligne après la disparition de l’humanité. « C’est difficile à expliquer », a déclaré Stewart à Entertainment Weekly lors de l’annonce initiale du projet en 2021. « J’espère ne pas le bâcler parce que c’est un scénario écrit vraiment révolutionnaire. »

Le film fera partie de la principale compétition dramatique aux côtés du drame Suncoast soutenu par Searchlight avec Laura Linney et Woody Harrelson, Exhibiting Forgiveness avec André Holland dans le rôle d’un peintre se réconciliant avec son père toxicomane et Between the Temples, une « comédie anxieuse » menée par Jason. Schwartzman et la star du Triangle de la tristesse, Dolly de Leon. L’acteur philippin sera également présent au festival dans Ghostlight, un riff sur Roméo et Juliette de l’écrivain de Saint-France Kelly O’Sullivan.

Ronan, quatre fois nominé aux Oscars, reviendra également à Sundance après avoir présenté le drame romantique Brooklyn à Park City en 2015. Elle est en tête d’affiche de The Outrun, une adaptation des mémoires d’Amy Liptrot, dans laquelle elle incarne une femme rentrant chez elle dans les îles Orcades pour affronter son passé troublé. . Le Guardian’s Will Self a qualifié le récit de Liptrot de réadaptation et de rétablissement de « courageux mais vulnérable ».

Chiwetel Ejiofor revient derrière la caméra avec le drame factuel Rob Peace sur un enfant du centre-ville de Newark qui arrive à Yale mais quand il rentre chez lui, sa vie sombre dans la tragédie. Il met en vedette Jay Will, Camilla Cabello et Mary J Blige. Son dernier film en tant que réalisateur était Le garçon qui exploitait le vent en 2019.

Une photo de Présence. Photographie : Avec l’aimable autorisation du Sundance Institute.

Steven Soderbergh présentera également au festival son nouveau film Presence, un thriller sur une maison hantée mettant en vedette Lucy Liu et Julia Fox. Les détails sont secrets, mais le film est écrit par David Koepp qui a collaboré pour la dernière fois avec Soderbergh pour le thriller pandémique Kimi.

Le festival, qui a déjà présenté des titres d’horreur tels que Saw, Hereditary et Get Out, verra également le lancement d’un certain nombre d’autres titres de genre cette année, tels que I Saw the TV Glow, produit par Emma Stone, du film We’re All Going to. Jane Schoenbrun, directrice de l’Exposition universelle. L’intrigue suit des adolescents dont la compréhension de la réalité commence à perdre après l’annulation de leur émission préférée. Il met en vedette le juge Smith qui sera également présent au festival dans la satire The American Society of Magical Negroes, sur une société secrète de Noirs qui consacrent leur vie à aider les Blancs.

Parmi les autres premières figurent le thriller psychologique A Different Man, mettant en vedette Sebastian Stan dans le rôle d’un homme atteint de neurofibromatose qui devient obsédé par l’acteur qui le joue dans une pièce sur sa vie ; l’anthologie des années 80 Freaky Tales des réalisateurs de Half Nelson Anna Boden et Ryan Fleck avec Pedro Pascal et Normani ; la comédie My Old Ass, produite par Margot Robbie, avec Aubrey Plaza ; et Winner, un deuxième film narratif sur Reality Winner avec Emilia Jones de Coda.

ignorer la promotion de la newsletter précédente

Les documentaires du festival incluront Girls State, une suite au lauréat du prix Sundance 2020 Boys State, le réalisateur de Strong Island, Yance Ford’s Power, sur la police américaine, et Will and Harper, qui suit Will Ferrell lors d’un road trip avec son ami proche. qui se révèle être une femme trans. Il y aura également des documentaires axés sur Frida Kahlo, Christopher Reeve, le groupe de new wave Devo et l’Amazon Labor Union (ALU).

« Depuis la première édition en 1985, le festival du film de Sundance a pour objectif de fournir un espace pour rassembler, célébrer et interagir avec des artistes prenant des risques et déterminés à apporter leur vision indépendante au public – le Festival reste fidèle à cet objectif à ce jour, » a déclaré Robert Redford, fondateur et président du Sundance Institute. « Il continue d’évoluer, mais son héritage de travail audacieux qui entame les conversations nécessaires se poursuit avec le programme 2024. »

Sur les 82 films annoncés jusqu’à présent, 46 % ont été réalisés par un ou plusieurs cinéastes s’identifiant comme des femmes et 45 % ont été réalisés par un ou plusieurs cinéastes s’identifiant comme des personnes de couleur.

Le festival de l’année prochaine aura lieu du 18 au 28 janvier.

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*