L’ancien manager de Ferrari pense que Toto Wolff restera puissant chez Mercedes malgré les mauvaises performances de l’équipe

[ad_1]

Toto Wolff est l’un des directeurs d’équipe les plus anciens de F1 et selon Peter Windsor, le patron autrichien n’est même pas sur le point de perdre sa place de si tôt. Windsor pense que Wolff restera fort au sein de l’équipe malgré la mauvaise forme de Mercedes tardivement.

En parlant de cela, l’ancien manager de Ferrari a déclaré sur sa propre chaîne YouTube : « Il possède désormais une si grande partie de l’équipe qu’il ne sera pas sous pression de si tôt. Le conseil d’administration de Mercedes ne peut pas le licencier parce qu’il possède un pourcentage important, donc il peut faire ce qu’il veut.

Wolff possède 33 pour cent de Mercedes AMG F1 et est le PDG de l’équipe. Il ne sera donc pas facile pour le conseil d’administration de le licencier en soulignant ses mauvaises performances, ce que Ferrari a fait avec Mattia Binotto.

Windsor, a en outre souligné que Christian Horner est également l’un des directeurs d’équipe les plus anciens et qu’il fait tout pour garder Adrian Newey et Red Bull heureux. Même Wolff fait de même à cet égard, car le patron du milliardaire est un grand homme d’affaires et peut générer plus d’argent du conseil d’administration de Mercedes.

Comment Toto Wolff essaie-t-il de ramener Mercedes au premier plan ?

Mercedes n’était plus la même force qu’après la conclusion de la saison 2021 de F1. Depuis l’entrée en vigueur du nouveau règlement en 2022, les Flèches d’Argent étaient largement la deuxième et parfois la troisième meilleure équipe de la grille.

Cependant, Toto Wolff est éperdument déterminé à ramener le géant allemand au premier plan comme ses jours de 2014 à 2020. En plus de se développer en interne, le coach autrichien a également mis James Allison au premier plan après avoir remplacé Mike Elliott cette saison.

Chargement du tweet intégré https://twitter.com/MercedesAMGF1/status/1731659819201737171?ref_src=twsrc%5Etfw

Mercedes a terminé cette saison en P2, loin derrière le champion Red Bull. Wolff et tous les membres de l’équipe, comme Lewis Hamilton, en avaient assez du W14 à la fin de la saison, en raison de son incohérence.

Il faudrait donc un certain temps à l’équipe basée à Brackley pour réduire l’écart. Même si les Flèches d’Argent n’y parviennent pas dans les prochaines années, Wolff serait toujours hors de danger en raison de sa position dans l’équipe.

En plus d’avoir une base solide au sein de Mercedes, Wolff disposait également de suffisamment de soutien pour échapper à l’enquête de la FIA avec effet immédiat. Néanmoins, son appartenance à l’équipe et ses bonnes relations avec le conseil d’administration agiraient comme une couche de téflon, lui permettant ainsi de se concentrer entièrement sur le développement.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*