Lewis Hamilton organise l’acte ultime de protestation contre la FIA avec un mouvement incroyablement baller

[ad_1]

Le camp Mercedes a dû faire face à une série de défis la semaine dernière alors que la saison touchait à sa fin depuis longtemps. La directrice générale de la F1 Academy, Susie Wolff, a fait l’objet de vives critiques pour violation potentielle de la vie privée, mais la FIA a rapidement abandonné l’enquête, ne causant que des troubles mentaux au couple Wolff. Lewis Hamilton n’a pas tardé à soutenir Susie [Wolff] et a fustigé les autorités pour leur approche bâclée de l’ensemble de l’incident.

Chargement du tweet intégré https://twitter.com/FastestPitStop/status/1733630499535372479?ref_src=twsrc%5Etfw

Lors du gala de remise des prix de fin de saison de cette année, Hamilton a poursuivi sa protestation contre la FIA, Motorsport Magazin citant les propos d’un Britannique furieux. Selon l’homme de 38 ans, l’incident était une attaque directe contre la tentative de la F1 d’améliorer la diversité dans le sport.

« Nous luttons constamment pour améliorer la diversité et l’inclusion dans l’industrie. Mais il semble qu’il y ait certaines personnes dans la direction de la FIA qui, chaque fois que nous essayons de faire un pas en avant, essaient de nous faire reculer. Et cela doit changer »

Lors de la conférence d’après-cérémonie, Hamilton s’est assis seul devant les micros plutôt qu’aux côtés de Christian Horner, Max Verstappen et Sergio Perez. Après avoir fustigé les autorités à cause du micro, le Britannique a franchi une nouvelle étape majeure pour exprimer sa protestation en laissant son trophée de 3e place debout sur la table avant de le remettre à un fan présent.

Ce n’est pas la première fois que Lewis Hamilton suscite une polémique au Gala de la FIA

À la suite du tristement célèbre incident de l’AD21 au cours duquel Hamilton a perdu l’opportunité de devenir huit fois champion du monde après un appel controversé des commissaires de course, le pilote de 38 ans a décidé de ne pas se rendre au gala de remise des prix de l’année, bien que sa participation soit obligatoire pour les trois premiers pilotes. Le Britannique a donc dû payer une amende de près de 54 000 dollars.

Chargement du tweet intégré https://twitter.com/SilverArrowsNet/status/1471605835130355721?ref_src=twsrc%5Etfw

Après avoir payé la même somme, Hamilton a expliqué que les autorités utiliseraient ces fonds pour améliorer la diversité dans le sport automobile et investir au niveau local. De plus, il a révélé qu’il avait rencontré le président de la FIA pour en discuter avant de payer l’amende. Seul pilote noir sur la grille depuis 2007, Hamilton a travaillé sans relâche pour améliorer la diversité dans le sport automobile et était plus qu’heureux de se séparer de 54 000 $ pour en bénéficier.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*