Michael Kohlmann sur le Premium Tour : « Il y aurait alors une société à deux classes »

Le patron allemand de la Coupe Davis, Michael Kohlmann, est optimiste quant à la rencontre avec la Hongrie début février 2024. L’ex-professionnel se montre plutôt sceptique quant à la vision d’un circuit premium.

Michael Kohlmann a été prévenu contre les Hongrois

L’Allemagne affrontera la Hongrie à Tatabanya début février 2024 pour accéder au tour intermédiaire de la Coupe Davis. Lors de la dernière rencontre à Francfort en 2019, l’équipe de Michael Kohlmann n’a rencontré aucun problème. Dans un peu moins de deux mois, les choses pourraient devenir un peu plus difficiles. Si Marton Fucsovics est effectivement titulaire, le meilleur joueur hongrois était absent de Francfort en raison de désaccords avec l’association.

Michael Kohlmann est définitivement positif, comme il l’a expliqué dans une interview accordée à sportradio360.de il y a quelques jours. Et où l’ancien professionnel et aujourd’hui responsable du tennis masculin de l’Association allemande de tennis a également commenté d’autres sujets d’actualité. Comme l’idée d’un circuit premium. En voici quelques extraits…

Michael Kohlmann à propos de…

… la prochaine rencontre de Coupe Davis contre la Hongrie :

Je me souviens encore avec tendresse du match de Francfort. Ce fut un succès sans heurts pour nous après l’annulation de Marton Fucsovics dans un délai très court. En revanche, nous avons joué avec le meilleur effectif. Pour la rencontre à venir, il faut supposer que Fucsovics et Fabian Marozsan, l’un des 60 meilleurs joueurs, s’affronteront. À cet égard, la tâche ne sera pas facile. Mais nous attendons avec impatience un match serré dans lequel nous espérons que de nombreux supporters allemands nous soutiendront.

… la composition possible de l’équipe allemande :

Je suppose maintenant que j’ai l’embarras du choix. Puisque nous jouons début février, la date limite de nomination est déjà début janvier. Aucun joueur ne peut donc vraiment briller lors des premiers jours de la saison. Ce qui est un peu dommage. Car surtout après la période de préparation, il est toujours intéressant de voir comment l’un ou l’autre démarre. Outre Alexander Zverev, Jan-Lennard Struff, Daniel Altmaier et Yannick Hanfmann, il y a aussi Dominik Koepfer et Maximilian Marterer, qui ont joué une excellente seconde partie d’année. Et un doublé solide, presque quelle que soit la composition.

…le mode actuel de la Coupe Davis :

Je pense qu’il n’y avait aucune chance de changer quoi que ce soit au format actuel pour 2024. D’un autre côté, les commentaires de Lleyton Hewitt et Sascha Zverev ont également montré qu’il existe une volonté d’essayer quelque chose de différent. Espérons donc que l’ITF soit consciente que tout changement apporté maintenant doit être efficace. Une autre proposition sans enthousiasme ne doit pas arriver. La crédibilité et l’importance toujours grande de la Coupe Davis seraient alors définitivement perdues.

… l’idée d’un circuit premium :

Il y aurait alors une société à deux, voire trois classes. Et je ne sais pas si ce serait bon pour le tennis. Nous aurions alors une première, une deuxième, peut-être même une troisième ligue. Même maintenant, il y a des gradations – mais c’est toujours une tournée. Les tournois du Grand Chelem occupent naturellement une place exceptionnelle, et le circuit ATP a le sentiment d’avoir très bien résolu ce problème au cours des dernières décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*