La mise à jour bâclée du réseau d'AT&T a provoqué la panne majeure du réseau sans fil d'hier

[ad_1]

AT&T a déclaré qu'une mise à jour bâclée liée à une extension du réseau avait provoqué hier une panne de réseau sans fil qui a perturbé le service pour de nombreux clients mobiles.

« Sur la base de notre examen initial, nous pensons que la panne d'aujourd'hui a été causée par l'application et l'exécution d'un processus incorrect utilisé lors de l'extension de notre réseau, et non par une cyberattaque », a déclaré hier soir AT&T sur son site Internet. « Nous poursuivons notre évaluation de la panne d'aujourd'hui pour garantir que nous continuons à fournir le service que méritent nos clients. »

Bien que le « processus incorrect » soit un peu vague, un rapport d'ABC News citant des sources anonymes a déclaré qu'il s'agissait d'une mise à jour logicielle qui avait mal tourné. AT&T n'a pas indiqué exactement combien de clients cellulaires ont été concernés, mais il y a eu plus de 70 000 rapports de problèmes sur le site Web DownDetector hier matin.

La panne a commencé tôt le matin et AT&T a déclaré hier à 11 h 15 HE que « les trois quarts de notre réseau ont été rétablis ». À 15 h 10 HE, AT&T a déclaré avoir « rétabli le service sans fil pour tous nos clients concernés ».

Nous avons demandé aujourd'hui à AT&T plus d'informations sur l'étendue de la panne et sa cause, mais un porte-parole a déclaré que la société n'avait aucun autre commentaire.

La FCC enquête

La panne était suffisamment importante pour que la Commission fédérale des communications dit son Bureau de la sécurité publique et de la sécurité intérieure enquêtait activement. La FCC a également déclaré qu'elle était en contact avec FirstNet, le réseau national de sécurité publique construit par AT&T. Certains utilisateurs de FirstNet ont fait part de frustrations liées à la panne.

Le service d'incendie de San Francisco dit il surveillait la panne parce qu'il semblait empêcher « les clients sans fil d'AT&T de passer et de recevoir des appels téléphoniques (y compris au 911) ». La FCC impose parfois des amendes aux opérateurs télécoms en cas de panne du 911.

L'Agence américaine de cybersécurité et de sécurité des infrastructures aurait déclaré qu'elle enquêtait sur la panne, et un porte-parole de la Maison Blanche a déclaré que le FBI vérifiait également la situation. Mais il a été établi assez rapidement que la panne n'était pas causée par des cyber-attaquants.


[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*