64 tentatives de manipulation : le tricheur de record de tennis banni à vie

L’entraîneur de tennis chilien Sebastian Rivera a été banni à vie pour un nombre record de 64 cas de matchs truqués.

C’est ce qu’a annoncé l’International Tennis Integrity Agency (ITIA) après une audition à Londres de l’entraîneur suspendu depuis l’été dernier. Jamais auparavant des tentatives non autorisées d’influencer le résultat d’un si grand nombre de jeux n’avaient été faites par une seule personne.

Selon le verdict, Rivera n’est plus autorisé à travailler à nouveau comme entraîneur, à jouer lui-même ou même à assister à des matchs de tennis en tant que spectateur. De plus, le Sud-Américain de 36 ans, qui était 705e au classement mondial en tant que professionnel, doit payer une amende de 250 000 $.

L’ITIA a constaté que plusieurs violations des règles anti-corruption de Rivera étaient avérées. Le professeur de tennis aurait tenté « d’inventer le résultat d’un événement » et aurait également demandé de l’argent ou d’autres avantages en échange d’une « influence négative sur les meilleurs efforts d’un joueur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*